MONGATA : SYMBOLE DE L’ENGAGEMENT DES JESUITES DE LA PROVINCE D’AFRIQUE CENTRALE EN FAVEUR DES 4 PREFERENCES APOSTOLIQUES DE LA COMPAGNIE DE JESUS

 

MONGATA : SYMBOLE DE L’ENGAGEMENT DES JESUITES DE LA PROVINCE D’AFRIQUE CENTRALE  EN FAVEUR DES 4 PREFERENCES APOSTOLIQUES DE LA COMPAGNIE DE JESUS

MONGATA est, en quelque sorte, le symbole de l’engagement de la province d’Afrique Centrale en faveur des 4 préférences de la Compagnie de Jésus pour les 10 prochaines années. C’est à MONGATA qu’a systématiquement commencé, depuis 2013, la lutte contre le réchauffement climatique. Oui, c’est ici qu’a été initiée la lutte pour le respect de notre maison commune par le reboisement de plus de 100 hectares d’arbres. C’est ici qu’est née la conscience écologique. Nous avons pris conscience que notre terre était blessée et qu’elle méritait d’être guérie.

L’espace vide de jadis est aujourd’hui entouré d’arbres de toutes sortes. Il est habité non seulement par les hommes et les femmes, mais aussi par les animaux, les poules, les canards, les dindons, les lapins etc….

C’est à MONGATA que le Centre de Recherche et de Communication en Développement durable de la Faculté des Sciences Agronomiques et Vétérinaires de l’Université Loyola du Congo installe son incubateur d’entreprises agricoles pour jeunes essentiellement. Ici, à MONGATA, se retrouvent des jeunes provenant des différentes universités du pays. Ils apprennent à pratiquer l’agriculture écologique, ils s’initient à l’apiculture, à la pisciculture, à la pratique de la culture maraichère et vivrière, loin des auditoires et des bruits de la ville. Ils apprennent en pratiquant, en faisant, en touchant la terre, en vivant avec les paysans de qui ils apprennent la sagesse que l’on n’apprend pas à l’université… Ici, c’est le lieu des jeunes, c’est leur temple. Filles et garçons, avec ou sans diplôme, pauvres et riches, trouvent une oreille attentive et sont guidés vers la maturité entrepreneuriale, la maturité humaine, vers la vie que Dieu nous donne en abondance.

C’est à MONGATA que sont organisées les formations agricoles en faveur des paysans, des fermiers, des pauvres. Les villages aux environs de MONGATA sont accompagnés dans la prise de conscience contre les réchauffements climatiques par la pratique d’une agriculture écologique respectueuse de l’environnement, de notre maison commune. Les étudiants visitent les villages et deviennent ainsi familiers à leurs situations, à leurs joies et à leurs difficultés et souffrances, Ainsi, ils apprennent à apporter des solutions concrètes à des problèmes concrets…

C’est à MONGATA que les enfants des pauvres auront bientôt la joie de trouver une très bonne école, base d’une vie humaine responsable. Que peut-on faire de bien et de beau sans école de qualité ? Oui, l’Ecole Ecologique Mgr Christophe MUNZIHIRWA (ECECOM) qui ouvrira ses portes au mois de septembre prochain initiera les jeunes filles et jeunes garçons, l’avenir de demain, à la pratique de l’agriculture écologique, au respect de la personne humaine. Les filles apprendront à respecter les garçons et les garçons à respecter les filles.  Tous apprendront à rendre grâce au Seigneur en admirant les merveilles de l’abeille, la beauté du poisson, de la tomate, du manioc et leurs effets positifs sur la santé tant physique qu’économique. On leur apprendra que la richesse agricole découle nécessairement de la transformation agricole. Grâce à la faculté des Sciences Agronomique et Vétérinaires et le CERED, nos jeunes et nos paysans  apprendront à transformer leurs produits agricoles pour avoir une plus-value. Ils apprendront à rendre grâce à Dieu à travers sa merveilleuse création, ils apprendront à travailler pour se nourrir, pour se créer des emplois et être responsables.

Louer Dieu, le respecter et le révérer à travers sa création est une merveille. A MONGATA, l’action de Dieu devient visible. Les jeunes de toute religion s’y retrouvent autour de la prière. En admirant la création, nos jeunes, nos paysans, nos pauvres entrent dans une contemplation de ce Dieu qui crée jour après jour. Nous leur rappelons que la pluie, le vent, l’air, tout cela  nous vient de Dieu et qu’il mérite louange et respect…

L’encadrement et l’accompagnement de la jeunesse dans la création des emplois, l’accompagnement de paysans dans l’agriculture écologique respectueuse de l’environnement et créatrice des richesses, l’accompagnement de tous à louer Dieu et à le contempler à travers la prière et les Exercices spirituels, voilà le modèle que la Province d’Afrique Centrale voudrait partager dans l’humilité et la joie à toute la compagnie et au monde. Et tout cela, à partir du CERED/Mongata qui est plus un concept, un paradigme qu’un lieu physique.